Carole Milliez, yoga et soins à Valence
 

Le yoga : espace de transformation

Le yoga, ce mot si galvaudé, et si présent dans la vie de tous les jours (dans les pubs, où le mot « zen » est balancé à tort et à travers, par exemple !), recueille pourtant un sens profond, et met à disposition des outils transformateurs. 

Ayant récemment mis en place un sondage sur ”Quel type de yoga êtes-vous ?”, pour interroger tout un chacun sur son rapport au yoga, j’ai été surprise de voir que la plupart des réponses à la question : “Qu’est-ce que le yoga pour vous ?” désignaient le yoga comme une pratique sportive, à caractère spirituel et développement personnel. 

Je pensais sincèrement que plus de réponses porteraient sur l’aspect du travail physique du yoga, d’autant plus que la mouvance actuelle va vers le fitness (voir l’Instagram de Jessica Olie ! Impressionnant !)... 

Et en même temps, la quête de sens - qui est de plus en plus perceptible et médiatisée elle aussi, depuis des films à grand succès (“Beauté cachée”, “En quête de sens”, et même “Demain”), se fait de plus en plus pressante et nécessaire. Encore plus par temps de confinement, où nous nous retrouvons les uns sur les autres à la maison, ou bien terriblement seul(e), sans travail, sans contact - sans SENS ? En tous cas, avec un sens nouveau à trouver, dans nos emplois du temps et émotions chamboulées !

Alors, j’avais envie de refaire le point, moi aussi, sur le sens du yoga pour moi. Sur sa puissance, en réalité, tout à fait TRANSFORMATRICE. 

Lorsque j’ai commencé, le yoga fut une rencontre : celle de moi-même ! Celle de mon corps, que je pensais pourtant bien connu (au travers de la pratique du chant, du tennis, du violon, etc.) ! Et celle du SILENCE à l’intérieur de moi : cet espace de vide et de plein, où tout semble être intensément et en même temps, sans difficulté...

Tout cela accessible grâce à des exercices parfois terriblement précis (dimension maniaque du yoga), ou parfaitement impossibles (dimensions de dépassement du yoga), ou encore si paradoxaux ! Trouver la détente absolue dans des postures insoutenables !

Bref, il semblerait que ce soit dans cette dimension de PARADOXE, de tension extrême parfois entre le mental (qui juge et qui empêche : “tu n’y arriveras jamais !” / “cette prof est folle!” / “c’est quoi ce délire?”) et le corps (+ notre concentration), que le miracle peut advenir : L’ABANDON, la conscience parfaite de ce que l’on ressent et de ce que l’on est, ainsi que l’acceptation de tout ce qui est... 

C’est ainsi que, de posture en exercice de respiration, on rencontre aussi bien les limites de notre corps (autant que ses possibilités !), celles de notre volonté (et de notre envie !), et la CONSCIENCE de tout ce qui nous habite. 

De quoi, lors d’une séance, transformer ses émotions, ses blocages, ses peurs... et se libérer, pour mieux habiter son corps, donc mieux habiter sa vie !


Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Livementor

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.